Quand on pense à un jeu de course, on ne pense pas toujours aux jeux hyper-réalistes qui mettent tout en oeuvre pour reproduire avec grande fidélité la réalité des circuits. Parfois, l’imaginaire se porte sur des jeux de course moins rigoureux, plus accessibles et parfois plus divertissants. On pense notamment à ce genre spécifique qu’est le genre des jeux de course fantaisistes.

Un genre très apprécié

Avec des jeux comme Mario Kart, Team Sonic Racing ou Crash Team Racing, on entre de plain-pied dans l’univers des jeux de course aux couleurs vives, aux figures impressionnantes et aux outils fantaisistes !

Dans ce genre de jeux, il n’y a pas que les véhicules, les circuits et la maîtrise du joueur qui font la différence entre les vainqueurs et les perdants. Il y a également des raccourcis secrets, et surtout des outils offensifs et défensifs qui permettent de ralentir d’autres joueurs ou d’accélérer soi-même.

L’un des premiers jeux à avoir introduit ce concept est DeathTrack en 1989. Depuis, le genre s’est agrandi avec des titres comme Mario Kart, Blur, Team Sonic Racing et plus encore ! De jeux qui permettent aux joueurs de décrocher la victoire en laissant libre cours à leur esprit compétitif.

Accessibilité universelle et popularité grandissante !

Ce type de jeu a un tel succès, qu’il est disponible sur presque toutes les plateformes, depuis les consoles de première génération aux consoles portables, en passant même par les smartphones. En effet, même Nintendo lancera bientôt la version mobile de son jeu Mario Kart. Une véritable aubaine pour tous les passionnés du genre qui ne disposaient pas des consoles du fabricant japonais.

Ce type de jeu a le mérite d’être très accessibles en termes de jouabilité. Qu’on soit vétéran des jeux de course ou plutôt débutant, presque tout le monde peut y trouver son compte. Et les outils offensifs permettent de réduire l’écart de maîtrise qu’il peut y avoir entre des joueurs expérimentés et des néophytes.